L'événement Gennevilliers

Un article du Parisien du 6 septembre 2004

AVIS AUX ADULTES nostalgiques des bancs de l'école. Depuis samedi, ils peuvent s'inscrire à l'université populaire de Gennevilliers qui les accueillera avec plaisir à partir de la mi-octobre. Et ça commencera fort avec entre autres une conférence sur le peuple, un cours sur le cinéma, un autre sur le roman français au XX e siècle...

Ouverte à tous, et en particulier à ceux qui n'ont pas eu la chance de faire des études supérieures, elle propose gratuitement des leçons, de la philosophie à la mythologie, du cinéma à la sociologie. Sur une centaine en France, les Hauts-de-Seine en comptent maintenant trois, avec celles de Boulogne et de Clamart. Financée par le conseil général et la mairie, elle compte déjà depuis sa création, en mars dernier, 150 adhérents et environ 1 200 auditeurs qui assistent aux conférences.

« Conférences et cours se passent le soir pour que les travailleurs puissent y assister, explique Fabrice Leclerc, membre de l'association. Le but est d'inculquer du savoir mais surtout de l'esprit critique. » De tous âges et de tous milieux, ils viennent trouver des réponses à leurs questions. « Avec les ados du lycée où j'enseigne la philosophie, j'ai mes repères, je sais à peu près ce qu'ils aiment, ce qui les ennuie... raconte Antoine Parzy, professeur à l'université populaire. Avec ce public-là, je suis face à des gens aux horizons et aux attentes variées et imprévisibles. » Lors de son cours sur Darwin, une jeune fille à l'air sérieux l'a interrogé sur des nuances terminologiques ardues, un autre a lancé des remarques exaltées sur la différence entre la girafe et une feuille... « Le but est d'inculquer de l'esprit critique » « Un des étudiants d'origine étrangère avait des réticences par rapport à la théorie de Darwin.

Du coup, on a parlé pendant une heure de ce qui faisait qu'une théorie philosophique était valide ou non, et donc du vrai et du faux ! » Vaste question... Ces cours sont aussi une leçon d'éducation pour Antoine : « Comme il n'y a pas de programme à suivre, on est très libre. Ils posent des questions tous azimuts, allant du nom de la capitale de la Belgique à d'autres plus pointilleuses. J'apprends à lâcher mes notes pour m'adapter au fil parfois anarchique du cours. » Les profs les plus renommés ne sont pas toujours les plus compréhensibles par les élèves dont certains maîtrisent mal le français. Entre un langage abscons et une vulgarisation au ras des pâquerettes, pas facile d'enseigner à des adultes. Université populaire, conférences en entrée libre, à partir du 11 octobre, tous les lundis à 20 heures, au Théâtre de Gennevilliers, 41, avenue des Grésillons. Pour les cours, adhésion de 5 € obligatoire. Rens. sur le site : www.universite-populaire92.org.

Géraldine Doutriaux

Partenaires

L'Université Populaire des Hauts-de-Seine est une association agréée Jeunesse-Éducation populaire, adhérente de l’AUPF (Association des Universités Populaires de France).

 

 

Subventionnée ou en partenariat avec : CMCAS des Hauts-de-Seine, SPIP, Conseil départemental des Hauts-de-Seine, Ligue de l'enseignement des Hauts-de-Seine (MAHS), Centre Cultures et Lumières (ENNOUR), Villes de Gennevilliers, Nanterre, Asnières, Colombes et Villeneuve-la-Garenne

Info lettre UP92

Pour recevoir chaque semaine des informations sur la programmation de l'Université populaire des Hauts-de-Seine
Copyright © 2017 Université populaire des Hauts-de-Seine - Tous droits réservés

Please publish modules in offcanvas position.